Contribution de l’ANDP au Grand Dialogue Inclusif lancé par le Chef de l’Etat

L’Alliance Nationale pour la Démocatie et le Progrès se félicite et appuie la décision du Chef de l’Etat de convoquer un grand dialogue inclusif pour mettre un terme à la crise qui secoue les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

En son temps, au début des hostilités dans la NOSO, l’ANDP avait au cours d’une réunion de son bureau Exécutif, invité le Chef de l’Etat  d’ouvrir un dialogue avec les ressortissants de ces Régions pour discuter des problèmes qui fachent afin d’instaurer une paix dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Crédit photo : Cameroon Tribune.

Grande est donc notre satisfaction de voir ce dialogue enfin lancé, il va falloir maintenant poser les contours de ce dialogue pour que celui-ci soit une réussite totale.

Le grand dialogue inclusif ressemble à quelque chose près à la tripartite qui avait eu lieu il y’a de cela 28 ans

La tripartite avait pour objet de débloquer la situation politique du pays qui était caractérisée par des grèves à répétitiocns, l’arrêt de la circulation des personnes et des biens, brèf une situation de blocage général du pays par les opposants politique de l’époque.

Il est vrai que la crise du NOSO intéresse plus particulièrement  ces deux Régions, mais force est de constater que les conséquences sécuritaires débordent sur d’autres régions notamment l’Ouest et le Littoral sans parler des effets à caractères économiques.

Un vieux adage disait que pour dialoguer il faut être deux, dont notamment un agressé et un agresseur ; en l’occurence dans le cadre de la tripartite, l’agressé est le Cameroun et l’agresseur, la classe politique de l’opposition. Cette dernière était bien connue et identifiée à l’avance.

Dans le cas du grande dialogue inclusif, le Chef de l’Etat dans son adresse du 10 septembre 2019 au peuple Camerounais avait défini les participants, je cite ( présidé par le premier Ministre  Chef du Gouvernement, ce dialogue réunira une palette diverse de personnalité: parlementaires, hommes politiques, leaders d’opinions, Intellectuels, opérateurs économiques, autorités traditionnelles, autorités religieuses et la diaspora etc… Seront également invités des réprésentants des forces de défense et de sécurité, des groupes armés et des victimes Fin de citation.)

Au commencement de cette affaire étaient les membres de la diaspora basés aux Etats-Unis et au Canada qui pensaient créer en quelque mois une République appelée Ambazonie  regroupant les régions du Nord-Ouest et  Sud-Ouest. Ils étaient tellement sûrs de leur aventure qu’ils ont persuadés certrains groupes étrangers d’achéter le pétrole au large du Sud-Ouest notamment une société Canadienne qui leur a même versé une avance confortable. c’est avec cette avance qu’ils ont achété des armes et recruté des jeunes désoeuvrés pour constituer ce qu’ils appellent l’Ambazonian Force qui déviendra plus tard les combattants sécessionnistes.

La République d’Ambazonie étant devenue une utopie, les ténors de la diaspora engagés dans cette aventure se sont retrouvés en prison au Cameroun avec SISSUKU AYUCK TABE en tête, ce sont maintenant les combattants sur le terrain qui ont pris la relève des attentats et autres enlèvements contre rançons pour survivre ; ils mènent les hostilités sur le terrain, divisés en campements avec un ¨ général¨ à la tête de chaque campement.

A partir de ce moment, la question principale qui se pose est de savoir qui,

( – Du groupe SISSUKU TABE

– De la diaspora basée aux USA

– Des chefs de campements sur le terrain,

– Des élites intérieures au pays)

a la légitimité pour représenter les combattants et imposer un cessez le feu que tous les Camerounais attendent à l’issue de ce dialogue.

Il serait donc primordial de régler ce problème avant que le dialogue ne s’ouvre pour ne pas patauger pendant la grande réunion.

x

x                       x

D’autres problèmes non sécuritaires interpellent les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest et l’ensemble du Cameroun tels que :

Aide à la réinsertion des déplacés internes et externes :

Quand la paix reviendra, nous le souhaitons, les populations du NOSO naguère déplacés à l’intérieur et à l’extérieur reviendront chez elles, malheureusement démunies pour reprendre leurs occupations d’avant, il va falloir mettre sur place un programme ambitieux de réinsertion.

Date de prochaines élections législatives, municipales et régionales :

ça et là des partis polititques s’activent à préparer ces élections qui, normalement doivent se tenir au début de l’année 2020.

Certains leaders anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest soutiennent qu’il faut d’abord attendre le retour complet des déplacés, faire un recensement électoral avant de fixer une date pour les élections.

Un Cameroun uni et indivisible

Dans les discutions qui auront lieu pendant le grand dialogue, il faut éviter tout malentendu sur le caractère inaliénable d’un Cameroun un et indivisible.

Mode d’élections des conseillers régionaux

Certains partis politiques, comme le notre l’ANDP, sont d’avis que lors des élections régionales, les conseillers régionaux doivent être élus au suffrage universel direct et que les Délégués du Gouvernement doivent disparaitre pour laisser la place dans les grandes agglomérations urbaines à des délégués élus par les conseillers municipaux.

Retour des restes du corps du feu Président AHIDJO

De même, il serait de bon ton que le gouvernement de concert avec la famille du défunt Président, organise le retour au Cameroun des restes du Président AHIDJO.

Création d’un port en eau profonde de Limbé

Domaine économique, il y’aurait lieu de créer au niveau de la ville de Limbé un port en eau profonde pour renforcer notre capacité d’accueil des navires de haute capacité.

Domaine social

Dans le domaine social, il faut encore accentuer la pratique du bilinguisme au Cameroun et rendre l’enseignement de base obligatoire et gratuit en supprimant les chaines de corruption qui gravitent autour des enseignants.

Voilà Monseur le Premier Ministre, quelques suggestions que l’ANDP à l’honneur de vous faire à l’entame de ce grand dialogue tout attendu.

Related Post

Be the first to comment

Leave a Reply